Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le pendule et la radiesthésie, outils ésotériques de grande puissance

Publié le par Eric Merlin

La radiesthésie

 

Le pendule et la radiesthésie, outils ésotériques de grande puissance

La radiesthésie est la faculté de percevoir les “ondes” et les “radiations” qu’émettent les objets et les corps. Elle se réfère également à la capacité de prévoir des situations ou des moments critiques de notre vie. C’est une méthode divinatoire très efficace. Certaines personnes appelées radiesthésistes, possèdent une sensibilité spéciale leur permettant de détecter ces ondes et ils les utilisent pour prévoir des circonstances de la vie comme pour détecter des cours d’eau, des minéraux, des restes archéologiques, des trésors, des cadavres enterrés, des objets perdus, des personnes et des animaux disparus, etc. Pour cela, ils utilisent deux instruments: le pendule et la baguette de sourcier. Ces outils transmettent au radiesthésiste une espèce de vibration qui lui révèle le lieu où se trouve ce qu’il cherche et les réponses à ses questions.

Le pendule

Le pendule est un instrument utilisé par les radiesthésistes. Il consiste en une masse suspendu à un fil ou une chaine d’entre 5 et 25 centimètres de long, de forme sphérique ou allongée, confectionné généralement en métal, bois ou cristal.

Le pendule s’utilise en soutenant le fil ou la chaine avec le pouce et l’index, sans que les autres doigts touchent le fils du pendule. On suspend le pendule sur l’objet dont on veut tirer une information, en se concentrant sur l’élément d’interrogation et en formulant la question de manière à que le pendule puisse répondre par oui ou par non. Si le pendule tourne de façon circulaire dans un sens ou un autre selon les caractéristiques posées par la personne qui l’utilise. Le « oui » peut être déterminé par le mouvement circulaire des aiguilles de la montre et le « non » par le mouvement circulaire du pendule contraire aux aiguilles de la montre. Ou le contraire.

Pour cela, il est important de savoir comment se manifeste le pendule selon les caractéristiques de la personne. Quelques fois, il arrive que la question ne soit pas bien formulée et n’admette pas le « oui » et le « non » comme réponse. Dans ce cas le pendule aura un mouvement de va et vient avant arrière, sans rotation. Dans ce cas, il faudra reformuler la question.

La recherche d’animaux, de personnes et d’objets perdus est un usage courant du pendule. Pour cela, on utilise une carte. Dans ce cas, il est nous faut nous positionner en face de la carte et la diviser en cadran afin de passer le pendule sur chacun d’eux. Lorsque le pendule commence à tourner, il nous révèle la zone où se trouve l’objet ou la personne que nous cherchons. Il est préférable que la table où s’effectue le travail de radiesthésie soit en bois et que tous les objets métalliques, électriques et montres en soient éloignés. Les pieds ne doivent pas toucher le sol.

1. UN DES OUTILS LES PLUS PUISSANT DE VOYANCE

Le pendule est un des outils les plus puissants du monde de l’ésotérisme. Pour fonctionner, il ne lui faut aucun élément externe. Il ne faut rien invoquer ni personne. C’est en réalité la force personnelle qui en fait un élément divinatoire extraordinaire.

2. FONCTIONNEMENT DU PENDULE

En résumé, la base du fonctionnement du pendule repose sur la fait que l’esprit rentre en un état de conscience altérée dans laquelle s’ouvre un canal de perception extrasensoriel, principe fondamental de toutes les méthodes de divination. Une fois passé cette frontière, avec l’aide de l’intuition, des sensations et en gardant comme référence notre propre intérieur, nous pouvons entrevoir et connaitre les réponses à nos questions.

Notre vie comporte deux niveaux:

Un qui est notre vie de tous les jours, avec ses avatars terrestres
Un autre qui est le monde de la divination, de l’extra sensoriel, de l’occulte et de la voyance.

Le pendule est une méthode de divination qui nous permet de savoir dans quelle partie du monde nous nous trouvons, car la ligne de séparation entre ces deux sphères est très fine.

Il nous faut savoir de quel côté nous trouvons nous, non seulement pour nous protéger, mais pour assurer notre stabilité en contrôlant à tout moment si ce que l’on ressent découle de la réalité quotidienne ou de ce que l’on peut ressentir d’autrui, de prémonitions ou d’autres sphères énergétiques.

Les trois bénéfices basiques de l’utilisation du pendule comme méthode de divination sont :

Trouver la paix et la tranquillité personnelle
Trouver un bon support d’oracle divinatoire
Trouver la force d’éliminer les problèmes dus à l’ « autre monde » et ceci grâce à la voyance.

3. LE RITUEL DU PENDULE

Une fois préparé mentalement à l’utilisation du pendule, installé, concentré et tranquille, la première chose à faire est de commencer à demander avec le bras appuyé pour ne pas faire bouger involontairement le pendule.

1. Pendule es-tu là ?

C’est à cet instant qu’il nous faut nous relaxer intérieurement, vider notre esprit, envoyer de l’énergie positive à notre cerveau. Plus on est en paix avec nous même, mieux c’est. En accédant à cet état de paix, le pendule tournera dans un sens déterminé (si vous le désirez-vous pouvez fermer les yeux pour mieux vous concentrer et les rouvrir pour voir le mouvement du pendule). Lorsque le pendule tourne, nous nous situons dons de l’autre côté de la barrière et c’est à cet instant que nous avons le pouvoir de décider de quelle façon nous désirons nous mouvoir dans ce monde d’énergies ésotériques.

A continuation et sans perdre cet état de concentration, nous demanderons au pendule qu’il s’arrête de la façon suivante:

Arrête toi pendule! C’est à ce moment que nous déterminerons quelle seront les réponses affirmatives et négatives du pendule. Il nous faut donc lui poser une question qui ne prête aucun doute, telle que:

2. mon nom est … (vrai nom)?

Le pendule tournera dans un sens qui sera donc le sens des réponses affirmatives.

Ensuite, et toujours sans perdre cet état de concentration, nous demanderons au pendule qu’il s’arrête:

Arrête toi pendule! Ensuite, nous reposerons une question au pendule qui ne pourrait avoir comme réponse d’un « non

3. Mon nom est … (nom faux)

Le pendule tournera dans le sens contraire à celui de la réponse à la question affirmative, et le sens de la négation sera donc déterminé.
A ce moment, nous serons donc en conditions de voyance pour formuler des questions et obtenir des réponses du pendule sur les thèmes qui nous intéresse. Il est très important et basique de formuler des questions concrètes et après chaque question nous devrons prendre le temps d’arrêter le pendule en le lui demandant.

4. Pour terminer la session, nous retrouverons nous passerons de l’état de voyance à celui de la vie réelle avec tranquillité, lentement et en remerciant le pendule de nous laisser retrouver le chemin du monde terrestre

Note:

Pour commencer à utiliser le pendule nous devrons nous initier avec des événements qui ne soient pas trop problématiques et n’est pas trop de charge émotionnelle pour nous. Il n’est pas conseiller de mélanger les thèmes dans une même session avec cette méthode de divination. Il est fort possible qu’en terminant la session avec le pendule nous ayons d’autres sensations relatives au problème exposé. C’est typique d’une session de voyance. Il est également possible que nous oublions ce que nous avons expérimenté avec le pendule, il est donc important de le noter dans un petit carnet. C’est un effet qui est très fréquent dans les méthodes de divination.

IMPORTANT : ne pas influencer le pendule avec la réponse que l’on aimera écouter. Il faut envoyer de l’énergie et de la force et en même temps rester totalement en blanc et que ce soit la réalité qui prenne seule sa place, qu’elle nous plaise ou non. (Ces principes sont communs à toutes les méthodes de voyance).

La radiesthésie permet de mesurer une quantité phénoménale de choses. Pour cela les radiesthésistes aguerris ont inventé des cadrans en tout genre, permettant soit de prendre des mesures, soit de poser des questions en tout genre. Voici plusieurs cadrans vous permettant de vous lancer dans ce côté pratique de l’art du pendule. La radiesthésie permet entre autre de détecter les forces électromagnétiques (les "ondes"), les sources, les trésors, les courants énergétiques… Elle permet aussi de trouver en soi des réponses que personne ne se douterait posséder, c’est là que se place ce sujet. Enfin le pendule peut être utile pour activer le magnétisme d’une personne et pour orienter sa propre énergie dans des techniques de soins et de guérison (attention car cette pratique n’est pas reconnu par la médecine officielle et cela peut être gravement puni par la loi). Dans ce cas, les cadrans peuvent être très utiles pour détecter quelle est la maladie ou quel est le trouble d’une personne. Ils permettent aussi de détecter quel traitement serait le plus efficace. Comme j’aime bien commencer les choses par leur début, voici les cadrans utiles pour débuter dans ce monde de la sensibilité radiesthésique qui me semble quasiment sans limite. Avant toutes études au pendule, il peut être intéressant de se demander intérieurement si l’on est capable d’entreprendre telle ou telle recherche.

Publié dans 10 Géobiologie

Partager cet article
Repost0

commentaires

La pratique de la radiesthésie

Publié le par Eric Merlin

 La pratique de la radiesthésie 

 

La préparation
Pour une utilisation de qualité du pendule, il faut absolument respecter l'ordre de ces différentes étapes.

La concentration mentale 
Pour une bonne utilisation du pendule, il est nécessaire de contrôler son mental.
Se retirer dans une pièce, dans un endroit calme, loin du bruit.
Ensuite, se détendre complètement.

La tenue du pendule 
Il existe plusieurs façons de tenir un pendule, la plus classique est tenir le pendule entre le pouce et l'index et les orienter vers le sol, tout en laissant pendre le fil du pendule.

La prise de contact 

Pour y parvenir, il faut procéder en quatre temps ou questions :

Voilà ce que je veux faire : ……………………………………
Puis-je ? ... ai-je assez d'aptitudes pour poser une telle question
Dois-je ? ... ai-je la permission
Suis-je prêt ? ... ai-je fait tout ce qui est nécessaire pour obtenir une réponse juste
J'attends donc à recevoir à chaque question, la réponse oui

Utilisation d'une planche cadran 
Tenez votre pendule au-dessus de la planche cadran.
Posez qu'une question appelant une réponse.
Lancez le pendule dans le sens contraire d'une montre ( pour le décharger ).
Son mouvement prendra peu à peu de l'ampleur et de la vitesse puis se fixera sur la réponse exacte.

La préparation
Pour une utilisation de qualité du pendule, il faut absolument respecter l'ordre de ces différentes étapes.

La concentration mentale. 
Pour une bonne utilisation du pendule, il est nécessaire de contrôler son mental.
Se retirer dans une pièce, dans un endroit calme, loin du bruit.
Ensuite, se détendre complètement.

La tenue du pendule. 
Il existe plusieurs façons de tenir un pendule, la plus classique est : tenir le pendule entre le pouce et l'index et les orienter vers le sol, tout en laissant pendre le fil du pendule.

La prise de contact
Pour y parvenir, il faut procéder en quatre temps ou questions :
Voilà ce que je veux faire : ……………………………………
Puis-je ? ... ai-je assez d'aptitudes pour poser une telle question
Dois-je ? ... ai-je la permission
Suis-je prêt ? ... ai-je fait tout ce qui est nécessaire pour obtenir une réponse juste
J'attends donc à recevoir à chaque question, la réponse oui

Utilisation d'une planche cadran
Tenez votre pendule au-dessus de la planche cadran.
Posez qu'une question appelant une réponse.
Lancez le pendule dans le sens contraire d'une montre (pour le décharger).
Son mouvement prendra peu à peu de l'ampleur et de la vitesse puis se fixera sur la réponse exacte.

Voici donc un cadran qui peut vous aiguiller sur vos possibilités à un moment précis.

Le cadran Bovis: 

La valeur 0 représente le néant, ou là non existence au plan physique.
La valeur 6500 représente le neutre physique.
De 0 à 6500 unités (maladies – cancer – tuberculose) et de 6500 à 10 000 unités Bovis (santé – facultés).

Barème des valeurs de la règle de Bovis:

Entre 1 et 5500 : la personne a une maladie grave.
Entre 5501 et 6499 : la personne a une petite maladie ou est fatiguée.
Entre 6501 et 7000 : la personne est en bonne santé.
Entre 7001 et 9000 : la personne est en très bonne santé.
Entre 9001 et plus : la personne est en très bonne santé et possède des dons de guérisseur / magnétiseur.

Ce cadran fut inventé à la base pour mesurer la qualité nutritive des légumes. Il permet de déterminer un taux qui se lit en unités Bovis, nommé taux vibratoire. Par la suite, on comprit vite que chaque chose possédait un taux vibratoire propre : objets, lieux, végétaux, minéraux, êtres vivants...


Il n’y a pas vraiment de règles concernant les taux vibratoire, ainsi une pousse d’arbre vibrera très peu, alors qu’un vieux chêne vibrera à plusieurs centaines d’unités... Idem pour les êtres humains qui vibrent "en général" entre 7000 et 20 000 unités Bovis, alors que d’autres peuvent très bien être à plus de 100 000 unités, voire à des milliers. Les cadrans Bovis peuvent avoir des indications propres à chaque auteur. Ainsi celui que je vous propose montre un équilibre biotique à 6 500 unités, ce qui veut dire qu’en dessous on considère que la vibration énergétique d’une personne ou autre tend vers le bas (la terre) et qu’au-dessus cela tend vers le haut (le ciel). A partir de 10 000 unités, les vibrations entrent dans le plan énergétique et au-dessus de 14 000 dans le plan spirituel. Enfin au-delà de 18 000 on entre dans le plan divin, selon moi. En fait la notion de taux vibratoire n’est pas si simple et je vous invite à aller voir, dans cette même section, l’article intitulé "taux vibratoire".

Puisque le taux vibratoire n’a pas de limite, il faut bien une méthode pour trouver les taux supérieurs à 18 000, alors voici un cadran gradué de zéro à 90 000 :

Comprenez bien qu’il est fréquent de trouver des taux élevés, par exemple dans une église, ou avec un vieil arbre, ou encore sur vous-même lorsque vous avez médité par exemple. Entraînez-vous à mesurer les taux des choses qui vous entourent, laissez votre intuition et votre sensibilité guider votre main et par conséquent votre pendule. Vous allez voir rapidement que le pendule se met en "mode recherche" et, même si au début vous ne trouvez pas forcément des taux crédibles, votre corps s’habituera à devenir sensible au magnétisme des choses qui vous entourent. 

Enfin, voici la méthode dans les cas où le résultat recherché se trouve au-delà des 90 000 unités : si votre pendule indique le bout du cadran (en prenant l’exemple du cadran gradué jusqu’à 90 000), il se peut que le résultat soit supérieur. Par convention mentale, prenez votre pendule en dehors du cadran et demandez-lui si le taux est supérieur à 90 000. Ainsi s’il répond oui reprenez le calcul, et s’il répond non, c’est que le taux est à 90 000. 

Pour reprendre le calcul, il suffit de remettre le pendule au centre du cadran, et de demander combien faut-il rajouter à 90 000 pour trouver le taux vibratoire de tel ou tel objet. Si cela indique à nouveau 90 000, il va falloir refaire la même demande avec 90 000×2, donc 180 000 unités. Les techniques dont je vous fais part sont très malléables et chacun peut trouver les conventions mentales et la technique qui lui conviennent le mieux. 

Personnellement, sur un cadran, je laisse le pendule agir comme une aiguille de radar qui sillonne les graduations et quand mon "aiguille-pendule" fait écho sur le bon résultat, le pendule balance vers un chiffre précis, il me montre le résultat. Aussi, si le résultat dépasse le taux maximum du cadran, mon pendule repart directement sur le début et recommence à sillonner le cadran pour m’indiquer combien d’unités je dois ajouter pour obtenir le résultat.

En réalité, tout est histoire de convention mentale, de comment on a envie de voir réagir le pendule et de ce que notre inconscient transmet au pendule. C’est comme cela que l’on peut faire de notre instrument radiesthésique un prolongement de notre pensée et de notre sensibilité.

 

LE PENDULE A CONE FICTIF

Intérêt et qualités:

Le pendule à cône fictif est un des outils de radiesthésie les plus complets. 

Il permet en effet une lecture:

En usage classique ou neutre (travail de questions-réponses comme pour le pendule égyptien)

En usage dit scientifique le pendule répond automatiquement aux différentes fréquences vibratoires émises sur le plan éthérique terrestre, ou énergétique (écho aux ondes de forme de l'eau, cavité, faille…) De plus, il offre un usage aisé de lecture à la table de biométrie, ou lors de soin énergétique.
Il permet de détecter les caractéristiques des énergies positives ou nocives concernant l'environnement d'un être environnement physique ou subtil et énergétique. 

Son origine :

Il émane des travaux de Léon Chaumery et André de Bélizal. Essai de radiesthésie vibratoire de Léon Chaumery et André de Bélizal, micro vibratoire et forces invisibles de A. de Bélizal et P.A. Morel.

André de Bélizal, accompagné de Léon Chaumery, (deux scientifiques français du début du XXème siècle), orienta ses recherches vers les phénomènes vibratoires et micro vibratoires. S'enclencha alors toute une série d'études sur les ondes de forme, études qui devaient déboucher sur la décomposition du spectre de la lumière. Les deux physiciens découvrirent que tout objet, selon sa spécificité et particularité, influe sur le corps énergétique de l'homme. Tout objet émet des ondes de forme. S'appuyant sur un procédé de détection radiesthésique, ils révélèrent la décomposition du spectre de l'énergie sur le pourtour d'une sphère de bois. Ces études radiesthésiques enclenchèrent notamment la conception du Pendule Universel PU-6, puis du pendule dit «à cône variable ou fictif», dans le but d'obtenir une lecture simple et précise des différents types d'énergies, analogue à la décomposition du spectre de la lumière.

Ce pendule est constitué d'une tige de bois cylindrique verticale terminée à chaque extrémité par un cône. Cet axe est calibré de douze fréquences correspondant aux vibrations du spectre de la lumière, couleurs visibles et invisibles. (En fait, treize fréquences sont inscrites mais les deux extrémités se superposent.) La décomposition du spectre de l'énergie suit la décomposition du spectre de la lumière puisqu'il y a concordance entre les sons, les couleurs et l'énergie elle-même. Un disque curseur se déplace le long de la tige marquant ainsi le calage de la vibration. 

 

 

La première située en bas, vers le pendule, correspond à la fréquence vibratoire de l'homme et sert en lecture biométrique.

Le deuxième repère répond aux ondes de forme, aux lieux, aux objets...

La troisième marque répond aux rayons de couleurs physiques visibles.

Ce détecteur aux propriétés universelles répond donc de façon précise et scientifique à telle ou telle fréquence vibratoire calibrée d'avance, et non (sauf en positionnement précis:

2 perle, calage sur le vert pendule en usage classique ou neutre) en convention mentale comme un pendule classique, type égyptien.

Description rapide et distinction du pendule du cinquième règne : 

Le pendule initial conçu par Chaumery et de Bélizala fait l'objet d'un dépôt de brevet en 1936. Son utilisation est simple, notamment par rapport au pendule universel PU-6, (mais peu pratique puisqu'une tige de cuivre vient bloquer le disque curseur à chaque niveau de graduation, ce qui entraîne souvent la possibilité de perte de ce petit élément métallique).Par ailleurs, les couleurs définies inscrites et déterminées correspondent aux couleurs du plan physique terrestre. Le pendule du 5 règne ou pendule à cône fictif (dont les aspects subtils sont appropriés à la vision spirituelle d'un être du cinquième règne)a fait l'objet d'un dépôt de modèle par Bernard Coulombez marquant ainsi l'aspect subtil (esprit) de la matière, les couleurs peintes (et non plus inscrites) étant les couleurs des rayons, émanations de la vie, source porteuse de toute manifestation descendant dans les plans de matières, notamment le plan physique terrestre. Par ailleurs, le disque curseur coulisse au moyen d'un joint torique, et ne nécessite par conséquent plus de tige métallique de blocage.
De plus, la prise en main est plus aisée, les trois nœuds définissant les trois fréquences de lecture étant remplacés par trois petites perles de marquage.

 

Sept fréquences vibratoires : sept couleurs 

Des couleurs physiques aux couleurs subtiles ou ésotériques 

Comment un être du cinquième règne peut-il les comprendre ?

La vie qui émane de l'absolue conscience se manifeste en trois aspects : l'esprit, la conscience et la forme. 
Nous pourrions également appeler ces aspects : trois rayons d'énergies majeures symbolisées par la trinité Père -- Fils -- Mère : volonté divine, amour sagesse, intelligence divine.

 

Ces trois rayons se définissent en liaison avec leur plan d'émanation par trois couleurs majeures s'agit des couleurs ésotériques ou subtiles liées à la manifestation:

- Premier rayon : le rouge, la volonté divine, la puissance.
- Deuxième rayon : le bleu, l'amour sagesse dont émane toute guérison.
- Troisième rayon : le vert, l'intelligence du coeur.

Au fur et à mesure où cette vie en manifestation parcourt les plans de la matière, elle va se colorer d'autres couleurs d'attribut qui émanent de ce troisième rayon (aspect Mère).

Ainsi, nous aurons quatre rayons secondaires mais tout aussi importants pour la manifestation que les premiers :

- Quatrième rayon : le jaune, l'harmonie par le conflit (dont, par exemple, émane l'art).
- Cinquième rayon : l'orange, la science (dont émane, par exemple, l'art dans son aspect géométrie).
- Sixième rayon : le rose ou bleu ciel, l'idéalisme.
- Septième rayon : le violet, l'ordre cérémoniel, la protection.
Chaque rayon d'énergie porte les énergies permettant l'expression, la manifestation, la structure de corps.

Les mouvements de réponse: 

Ce pendule, comme tout pendule, a trois mouvements. Voici le mode de lecture le plus en concordance avec cet outil énergétique :

- Il tourne dans le sens des aiguilles d'une montre, il marque la face magnétique, positive: il répond ainsi en conformité aux souffles d'énergies: Oui.
- Il s'inverse, phase électrique, négative: non.
- Il se balance: à préciser, mauvaise formulation de la question...
En usage technique scientifique, sa lecture est automatique. Le pendule répond à une fréquence vibratoire émise et non à une convention mentale.

La pratique du pendule: 

Celle-ci relève de positionnements spécifiques du curseur, et du niveau de prise en main relatif à la fréquence vibratoire utilisée. Très facile d'usage il n'en demeure pas moins complexe par ses spécificités et particularités.

Publié dans 10 Géobiologie

Partager cet article
Repost0

commentaires

Le taux de vitalité:

Publié le par Eric Merlin

Le taux de vitalité:

A ne pas confondre avec le taux vibratoire.
Ce cadran permet de mesurer soit des pourcentages, pour n’importe quelle question, soit de mesurer le taux de vitalité. Le taux de vitalité mesure la qualité, le potentiel de vie et l’état de santé d’un être vivant (humain, animal ou végétal).
Il existe une "convention" permettant d’établir les valeurs seuils :
Au-dessus de 70 = pleine forme.
70 = santé normale.
De 60 à 70 = plus ou moins grande fatigue.
De 50 à 60 = état de santé déficiente, maladie nécessitant des soins.
De 40 à 50 = pathologie grave, à 40 souvent critique. Mais ces mesures peuvent être faussées par la présence d’entités…
À 30 = la personne est mourante ou l’organe est complètement dévitalisé.
La recherche de ce taux permet donc de mesurer l’état de santé d’un individu, mais également d’un organe, ce qui permet de cibler un problème de santé.


 

Publié dans 10 Géobiologie

Partager cet article
Repost0

commentaires

Les couleurs

Publié le par Eric Merlin

Les Couleurs



" Couleurs artificielles, primaires, secondaires et tertiaires "

Dans notre environnement de tous les jours, nous sommes confrontés à toutes sortes de couleurs.

•Les Couleurs de la lumière (spectre de la lumière des 7 couleurs : Violet, Bleu, Cyan, Vert, Jaune, Orange, Rouge), sans elles, il n'aurait aucune vie sur terre.
•Les Couleurs naturelles de la nature (le ciel, montagne, champ, fleurs, lac, mer, parc dans les villes, etc.), qui varient d'intensité (du lever au coucher du soleil).
•Les couleurs artificielles (l'éclairage électrique, couleurs de nos vêtements, etc.), suivant nos différentes utilisations, créent un déséquilibre au niveau des couleurs essentielles que notre corps a besoin. La radiesthésie permet de capter ces informations, en utilisant le " cadran des couleurs ". Concrètement, tout être vivant à besoin des couleurs naturelles (de la lumière ou de la nature).
•Quand nous sommes trop en contact d'une seule couleur ou qu'il manque une couleur, notre corps réagit naturellement. (Exemple : par moment on est bien avec une couleur de vêtement et à d'autre moment on est mal).

En pratique : 

1. Placez votre main gauche (ou l'autre main pour les gauchers) à environ 5 centimètres, en antenne, au niveau de la poitrine. 
2. Tenez votre pendule, de la main droite (ou l'autre main pour les gauchers), au-dessus de la planche cadran, au-dessus du point où convergent tous les rayons. 
3. Posez la question : je voudrais connaitre la (ou les couleurs) qui me manque …………… 
4. Lancez le pendule dans le sens contraire d'une montre (pour le décharger). 
5. De lui-même, il se balancera dans la direction approximative de la réponse (inscrite sur le pourtour de la planche cadran). 
6. Son mouvement prendra peu à peu de l'ampleur et de la vitesse, puis se fixera sur la réponse. 

 

Publié dans 10 Géobiologie

Partager cet article
Repost0

commentaires

Choisir son pendule

Publié le par Eric Merlin

Choisir son pendule

Vous avez le choix, il existe plusieurs sortes de pendule (en bois, en métal, en cristal, de toutes formes, etc.). Le choix de votre pendule a son importance parce que si les énergies de celui-ci et les vôtres ne sont pas compatibles, il vous fournira des réponses qui ne seront peut-être pas en accord avec votre situation personnelle. Le choix du pendule est donc très important. Choisissez celui qui vous appelle à lui. Quand on envisage d'acheter un nouveau pendule, interroger au préalable cette planche cadran.
Vous aurez ainsi une idée de son utilisation.

 

 

Publié dans 10 Géobiologie

Partager cet article
Repost0

commentaires

Exercice N°) 1

Publié le par Eric Merlin

Exercice N°1

Les différents Taux Vibratoire et de Vitalité



Exercices sur une feuille : 

Mesurer son Taux vibratoire et son Taux de vitalité

En mesurant le " Taux vibratoire " de la feuille, celui-ci, avec le temps, ne va pas concrètement changer beaucoup, quelques que soient les différentes manipulations radiesthésiques, la feuille reviendra à son " Taux vibratoire naturel ", sauf si on la place dans une onde de forme.

En ce qui concerne le " Taux de vitalité ", celui-ci, avec le temps, va beaucoup changer.

Publié dans 10 Géobiologie

Partager cet article
Repost0

commentaires

Exercice N°) 2

Publié le par Eric Merlin

Exercice 2 :

Sur la planche-cadran, on trouve huit possibilités.



En Pratique : 
Effectuez ces opérations la veille au soir ; il ne vous restera plus qu'à vérifier vos résultats au petit matin.

1. Tenez votre pendule, de la main droite (ou l'autre main pour les gauchers), au-dessus de la planche- cadran, au-dessus du point où convergent tous les rayons.
2. Posez la question : Comment sera le ciel demain matin ? 
3. Lancez le pendule dans le sens contraire d'une montre (pour le décharger).
4. De lui-même, il se balancera dans la direction approximative de la réponse (inscrite sur le pourtour de la planche-cadran).
5. Son mouvement prendra peu à peu de l'ampleur et de la vitesse puis se fixera sur la réponse.

Publié dans 10 Géobiologie

Partager cet article
Repost0

commentaires

Exercice N°) 3

Publié le par Eric Merlin

Exercice 3 :

Les différents Taux Vibratoire et de Vitalité

Exercice sur les arbres



Pour mesurer le Taux Vibratoire des arbres (déplacer la main sur l'un et ensuite sur l'autre arbre) :

1. Placez votre main gauche (ou l'autre main pour les gauchers) à environ 5 centimètres, en antenne, sur la photo.
2. Tenez votre pendule, de la main droite (ou l'autre main pour les gauchers), au-dessus de la planche cadran, " Les Taux vibratoires " au-dessus du point où convergent tous les rayons.
3. Posez la question : je voudrais connaitre le taux vibratoire de cet arbre ?
4. Lancez le pendule dans le sens contraire d'une montre (pour le décharger).
5. De lui-même, il se balancera dans la direction approximative de la réponse (inscrite sur le pourtour de la planche cadran).
6. Son mouvement prendra peu à peu de l'ampleur et de la vitesse puis se fixera sur la réponse.

Pour mesurer le Taux de vitalité des arbres (déplacer la main sur l'un et ensuite sur l'autre arbre) :

Revenez au point 2, mais prendre la planche-cadran " Le Taux de Vitalité ".
Au point 3, posez la question : je voudrais connaitre le taux de Vitalité de cet arbre ?

Procédez de la même façon pour les points suivants (ci-dessus).

Publié dans 10 Géobiologie

Partager cet article
Repost0

commentaires

Cadran a remplir

Publié le par Eric Merlin

Cadran à remplir : 

Il vous suffira de noter en haut votre sujet d’expérience pour vous aider à faire une convention d’étude et à chaque côtés des chiffres vos questions en relation avec votre domaine choisi. Vos questions au pendule seront plus claires ainsi ! (Petite astuce, faite plusieurs cadran à vide pour en avoir d’avance).

 

Ps :  Aggrandissez-le a votre convenance !

Publié dans 10 Géobiologie

Partager cet article
Repost0

commentaires

Premiers pas en Radiesthésie

Publié le par Eric Merlin

Premiers pas en Radiesthésie

Premiers pas en Radiesthésie

Avant même de débuter notre initiation à l'usage du pendule, faisons une petite halte pour répondre aux questions que tout débutant se pose, immanquablement

Saurais-je ?

Saurais-je faire tourner le pendule ? Tout le monde peut jouer du piano, s'il en a vraiment envie ; évidemment certains seront plus « doués » que d'autres. De la même façon chacun peut prétendre travailler avec un pendule. Très rares sont les allergiques à l'utilisation de cet outil.
Ne perdons pas de vue qu'il faudra d'abord apprendre et ensuite et surtout, s'entraîner !
Utiliser le pendule à fin de détecter les « vibrations » ne nécessite aucune connaissance spécifique de physique ou de mathématique. En fait il faut et il suffit d'être curieux de la chose et de persévérer.

Comment ça marche ?

Plusieurs explications sont avancées ; je vous livre la mienne sans prétendre à aucun droit d'exclusivité ! Ce sont les yeux qui voient les traits tracés sur la feuille de votre premier exercice qui envoient cette information à votre cerveau. Ce dernier traduit cette information en signal adressé aux muscles de votre bras et de votre main, entraînant le mouvement du pendule. Dans les premiers temps d'étude, cela devrait vous suffire comme information générale. Plus tard, si cela vous chante vous serez à même d'approfondir d'autres théories mettant en cause notre côté droit du cerveau, côté le plus apte à déceler et mettre en évidence les ondes perçues à notre insu !

Penser ?

Doit-on vraiment penser à ce que l'on fait ? Pendant la période d'étude, comme pendant toute votre future activité de radiesthésiste, il vous faudra « faire le vide » dans votre tête pour que votre cerveau soit entièrement disponible à l'écoute des « vibrations » pour détecter sans aucune pression de votre part. L'on s'accorde à penser que c'est la vie moderne dans les cités de béton qui nous a fait perdre les facultés de « ressenti » qui était l'apanage de l'homme des cavernes !

Quel pendule ?

Si vous disposez d'un pendule, quel qu'il soit, n'allez pas chercher plus loin : utilisez-le. Si vous ne voulez pas vous ruiner, aller chercher dans votre grenier quelque vieux « gland » de rideau à la forme allongée, ou bien investissez moins de 5 Euros en allant en acheter un au supermarché le plus proche. Vous pouvez découper une vieille tringle à rideau en bois pour obtenir un cylindre de 5 à 7 cm de haut. Bref, n'importe quel lest de 5 à 40 gr fera l'affaire.

Quel fil ?

Personnellement je conseille un faisceau constitué de quelques brins de coton à repriser ou de fil à coudre. Je préfère la souplesse de ce lien à l'articulation d'une chaîne dont sont équipés les pendules du commerce. Veillez à faire un nœud d'arrêt ou nœud de huit pour que son épaisseur facilite la prise entre le pouce et l'index. A signaler que les débutants commencent avec un fil long donnant une grande amplitude alors que les radiesthésistes chevronnés se limitent à quelques 4 ou 5 cm !

Quels mouvements ?

Le pendule prend plusieurs allures : ou bien il reste fixe, parfaitement immobile ou bien il tourne à droite comme les aiguilles de votre réveil, ou au contraire il tourne à gauche dans le sens trigonométrique, ou bien alors il balance selon une droite parfaitement rectiligne. Son démarrage, sa mise en mouvement, est très lente au début et son temps de lancement devient nul avec beaucoup d'entraînement. Au départ, il ne faut pas hésiter à « lancer » le pendule.

Le porter sur soi ?

Certains disent que le fait de porter cet outil continuellement dans sa poche lui permet d'être en résonance avec son propriétaire. L'on peut tout aussi bien dire que le pendule devient rapidement indispensable à celui qui le manipule, que ce soit pour trouver le Nord en randonnée, juger de la qualité de l'eau du robinet ou de la dose de remède venant d'être prescrit …personnellement je reconnais avoir le plus souvent le pendule sur moi tout comme j'ai en permanence ma « table de mesures » dans mon portefeuille.

Convention ?

Doit-on passer une « convention avec son pendule ? NON Je recommande de poser la question à haute voix en disant « cette feuille est-elle blanche ? » en se positionnant sur une feuille vierge. Si le pendule tourne à droite, vous permettra de savoir que ce sens signifie OUI. Demandez « cette feuille est-elle noire » et observez à quel sens de giration correspond le NON.

Pendule en cristal ?

Surtout, ne commencez pas par l'achat d'un pendule en cristal de roche parce que trop cher, d'une part, et surtout parce que le cristal émet une vibration personnelle risquant de perturber vos observations.

Quel lieu d'expérimentation ?

Dans un endroit calme et, de préférence dans le silence. Il est recommandé de travailler sur un sous-main de couleur noire pour éviter d'être perturbé par le rayonnement tellurique du lieu. Lorsque vous saurez utiliser le pendule, il sera alors facile de découvrir le passage des lignes de force existant naturellement dans votre bureau. Ne vous entraînez pas les jours de fatigue, vous auriez de bien piètres résultats.

Et pourquoi ?

Pourquoi si, pourquoi là ! Mille questions pourraient encore être posées sur ce thème, mais il est grand temps de se lancer dans l'Aventure magique de la Radiesthésie !

Démarrage :

Prendre une feuille de papier machine, entièrement blanche, sans aucune réglure. Tracez au feutre noir assez épais, trois traits parallèles d'une dizaine de cm, avec un ou deux cm entre eux.
Prenez le pendule entre le pouce et l'index de votre main droite, si vous êtes droitier, les autres doigts légèrement écartés en coquille, le coude appuyé sur la table pour éviter toute fatigue par crispation. Il faut que vous vous sentiez confortablement installé, parfaitement détendu. Amenez le bas de votre pendule sur le point central des traits précédemment dessinés de façon que vous soyez à 2 ou 3 cm de la feuille. N'hésitez pas à lancer le pendule dans le sens des traits et observez son comportement. Il va balancer sur l'impulsion donnée et s'amortir plus ou moins rapidement jusqu'à l'arrêt complet. Relancez-le à nouveau. Petit à petit vous verrez le temps d'oscillation s'allonger de façon sensible.
Dans la mesure où vous consacrerez une dizaine de minutes par jour à cet exercice, vous verrez vos réflexes « œil-cerveau-muscles-bras-poignet-doigts-pendule » s'éduquer jusqu'au moment où vous serez dans l'obligation d'arrêter volontairement ce mouvement de balancier passer à l'exercice suivant.

Escargots :
Toujours sur une feuille blanche nous traçons au feutre épais deux « spirales » s'enroulant l'une à droite, l'autre à gauche. Nous présenterons notre pendule sur le premier en le lançant dans le sens du balancement et nous serons surpris de voir le pendule suivre l'enroulement des spirales pour tourner selon le sens du dessin ! Nous passerons alors sur le tracé à gauche pour observer qu'il va bien se mettre à tourner en sens contraire de ce qu'il faisait précédemment ! Répétons encore et encore.

Pile ou aimant :

Prenez une vieille pile de lampe de poche, tant pis si elle est usagée, cela n'a pas d'importance. Présentez le pendule sur le pôle plus puis sur le pôle moins et observez le changement de mouvement. Même observation avec un aimant, qu'il soit « droit » ou bien en « fer à cheval ». Présentez votre pendule à chaque extrémité de votre stylo, ou bien sur la partie creuse d'un entonnoir et observez les réactions de votre pendule.

L'eau :
Nous remplirons deux verres d'eau au robinet de la cuisine. L'un sera destiné à être tenu dans la main gauche et l'autre, situé en face de nous poser sur la table, sera survolé par notre pendule. Dès que nous quittons le dessus du verre, le pendule s'arrête. La giration reprend lorsque nous sommes au-dessus du verre. Lorsque nous recommencerons, nous penserons fortement à l'eau et nous ne prendrons pas le verre témoin tenu jusqu'alors dans notre main gauche. Nous répèterons cette expérience en recouvrant le verre à examiner d'un carton ou d'un linge (ne pas prendre de linge noir ou bleu car ces couleurs stoppent les rayons).

Conclusion :

Nous voici arrivé au point de connaître suffisamment l'utilisation du pendule pour passer à une série d'expériences qui va nous amener à nous servir d'une table de mesures et découvrir les domaines extraordinaires de la RADIESTHESIE, de la FORMOLOGIE et de la GEOBIOLOGIE. Sachez vaincre votre impatience, avancez pas à pas eu gré de votre temps disponible. Surtout ne brûlez pas les étapes, vous manqueriez dans l'avenir de la base solide permettant d'aborder d'autres domaines plus merveilleux encore !

Publié dans 10 Géobiologie

Partager cet article
Repost0

commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>